Candidats au poste de conseiller de ville dans le district de Notre-Dame-de-Grâce

Candidats au poste de conseiller de ville dans le district de Notre-Dame-de-Grâce

Texte publié dans le journal local Les Actualités Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce, édition du 21 octobre 2009, page 11.

Version pdf

Élections Montréal 2009
Candidats au poste de conseiller de ville dans le district de Notre-Dame-de-Grâce

David Hanna – Vision Montréal

David Hanna est professeur d’urbanisme à l’UQAM. Il s’est impliqué dans le dossier du financement public de la bibliothèque Fraser-Hickson et il a critiqué le processus antidémocratique concernant le complexe sportif et communautaire Benny.

Les enjeux du district
«Il faut restituer la démocratie, absente de l’arrondissement. Actuellement, le journal de l’arrondissement, Le Citoyen, ne permet pas le dialogue avec les résidants. Je veux revitaliser la rue Sherbrooke afin de la rendre plus belle.
Pour le transport en commun, reportons les tramways et pensons plutôt aux autobus électriques: c’est moins cher et plus rapide à mettre en place.
Il faut aussi s’occuper de logement familial, avec plusieurs chambres. Je souhaite inclure des logements abordables, mais aussi faciliter l’accès à la propriété.
Enfin, je modifierais la collecte des ordures, en la réduisant à une fois par semaine, mais en doublant le recyclage à deux fois par semaine.»

Son avis sur le transport
«Il faut refaire le boulevard De Maisonneuve Ouest, qui est en train de tomber en ruines. Je souhaite aussi offrir des pistes cyclables sécuritaires, séparées des autos, ainsi qu’un pont de structure légère en acier qui enjamberait l’autoroute Décarie.
Autour du projet de CUSM, aucun plan de transport n’a été fait. Il faut harmoniser le tout: les ambulanciers, les trains de banlieue, etc. Une véritable consultation publique est nécessaire.»

Sa critique face au conseiller sortant
«Le problème actuel est que les résidants qui ont des critiques à faire sont traités comme du poisson pourri. Il faut un changement de culture, en multipliant les réseaux démocratiques pour que les citoyens soient écoutés.»

Marie-Josée Mastromonaco – Union Montréal

Commissaire scolaire à la CSDM depuis 2003, Marie-José Mastromonaco est mère de trois enfants. Elle s’implique auprès de plusieurs organismes et tables de concertation dans son quartier et elle veille à la sécurité alimentaire des enfants dans les milieux défavorisés.

Les enjeux du district
«Je m’intéresse à la sécurité aux abords des écoles. J’y travaille déjà à la CSDM, alors ce sera une continuité. Je souhaite que les autos circulent respectueusement, je veux revoir les dos d’âne allongés et en mettre à d’autres endroits. Sur l’avenue Girouard, je veux revoir les feux de circulation pour les synchroniser de façon sécuritaire, autant pour les enfants, les adultes que les personnes âgées. Et il faut aussi s’assurer que la limite de vitesse soit respectée.»

Son avis sur le transport
«Pour le projet du CUSM, il faut travailler en partenariat pour voir comment le plan d’urbanisme peut s’appliquer sur le terrain.
La piste cyclable sur le boulevard De Maisonneuve Ouest va être refaite, pour passer au-dessus de l’autoroute Décarie. Oui, il y a beaucoup de trafic et ça va être difficile. Mais c’est comme les rénovations dans une maison. Ce n’est pas évident quand on rénove deux pièces en même temps, mais on se sent tellement mieux après!»

Sa critique face au conseiller sortant
«Marcel Tremblay a beaucoup agi pour l’embellissement du parc Notre-Dame-de-Grâce, c’est formidable. Pour lui, tout le monde était au même niveau. C’est un grand homme qui s’est investi dans toutes les causes. Je serais fière de continuer son travail.»

Peter McQueen – Projet Montréal

Résidant du quartier et père de trois enfants, Peter McQueen collabore avec Projet Montréal depuis trois ans. Il travaille dans le domaine de la sécurité alimentaire avec Moisson Montréal. Il est aussi membre du Conseil d’administration du Dépôt alimentaire NDG.

Les enjeux du district
«Je souhaite plus de sécurité dans le quartier pour les piétons et les enfants, en limitant la vitesse à 40 km/h. Je paverais la piste cyclable sur le boulevard De Maisonneuve Ouest pour la séparer de la rue, tout en l’étendant après l’autoroute Décarie.
Je veux aider à ouvrir de nouveau le Centre Culturel Empress.
J’améliorerais les installations dans les parcs au sud du quartier, en y ajoutant des jardins, des tables de pique-nique et une fontaine.»

Son avis sur le transport
«Je suis pour le projet du CUSM. C’est un endroit intéressant, car le métro et le train sont proches. Mais je crains la congestion autour. Je propose de conserver le chemin Upper Lachine, de ne pas faire une voie double sur le boulevard De Maisonneuve Ouest et de faire une voie unique pour la rue Crowley.
De plus, étant donné l’achalandage dans le quartier pour le transport en commun, il faudrait des autobus articulés.»

Sa critique face au conseiller sortant
«Il y a eu de la négligence : la piste cyclable sur le boulevard De Maisonneuve Ouest, le ralentissement dans le projet du Centre Culturel Empress, le déneigement et les parcs au sud du district.»

David Riachi – Équipe Louise O’Sullivan

Âgé de 19 ans, David Riachi est le plus jeune candidat de l’équipe de Louise O’Sullivan. D’origine libanaise, ce gérant de restaurant est diplômé d’histoire de l’Université Concordia.

Les enjeux du district
«J’accepterais les opinions de tout un chacun. Je serais au service de la population du district, selon les besoins nécessaires. Mon plan d’action, c’est de mettre sur pied un organisme pour aider les personnes défavorisées, comme les itinérants et les toxicomanes.
J’enlèverais aussi les graffitis. Il y a également beaucoup d’amélioration à faire pour la propreté des trottoirs.»

Son avis sur le transport
«Le CUSM sera utile pour la population. Nous devons augmenter la fréquence des autobus ainsi que le nombre d’arrêts.
De plus, la situation des stationnements est vraiment problématique. Je propose d’acheter des terrains pour construire des stationnements sur un ou deux étages, reliés aux services de transport en commun.»

Sa critique face au conseiller sortant
«Il faut respecter l’opinion des autres et ne pas pointer du doigt ceux qui osent critiquer.»