Acheter local sans utiliser l’auto-solo

Acheter local sans utiliser l’auto-solo

Texte publié dans le journal local Les Actualités Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce, édition du 7 octobre 2009, page 22.

Version pdf
Version en ligne sur le site Internet des Actualités Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce

Acheter local sans utiliser l’auto-solo

Durant tout l’été, les résidants de Notre-Dame-de-Grâce ont été invités à magasiner dans le quartier tout en utilisant un mode de transport écologique. Le samedi 26 septembre, un tirage au sort a eu lieu au Parc Trenholme pour récompenser les citoyens consciencieux.

La campagne «Je m’active à NDG» vise à sensibiliser à l’achat local et au transport actif. Les participants devaient visiter cinq commerces du quartier en s’y rendant à pied, en vélo, en patins à roues alignées, en métro ou en autobus. Ils ont ensuite rempli un coupon. Environ 500 coupons ont été reçus. Les boutiques les plus visitées sont la Coopérative la Maison Verte, le magasin d’aliments naturels Fleur Sauvage, la boutique gourmande Le Maître Boucher, Ben & Jerry’ s Monkland et Les aliments M&M sur l’avenue Somerled.

Le concours est une initiative de l’organisme environnemental Équiterre. Un projet pilote a été lancé en 2005 dans l’arrondissement de Rosemont–La-Petite-Patrie. Cette année, la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) CdN/NDG a inauguré sa première édition. Pour Paul Roy, coordonnateur de la campagne à la CDEC, «il s’agit de sensibiliser la population à l’achat de proximité via les transports actifs et collectifs. On les invite à consommer près de chez eux, donc pour des déplacements courts, sans leur auto.»

Edgar Harry a remporté le «Grand prix du citoyen actif Caisse Populaire Desjardins Notre-Dame-de-Grâce». Il gagne un vélo hybride et un manteau imperméable, outil indispensable pour continuer à s’activer en tout temps dans son quartier! Huit autres participants sont repartis avec des chèques-cadeaux.

Cette campagne de sensibilisation se poursuit jusqu’en mars 2010. La Commission scolaire de Montréal en fait la promotion dans sept écoles primaires de NDG, touchant ainsi près de 3000 jeunes. Selon la commissaire scolaire Marie-Josée Mastromonaco, «la meilleure façon d’impliquer une famille à l’environnement et de l’intégrer dans une vie communautaire, c’est par l’intermédiaire des jeunes. Les écoles sont donc une formidable porte d’entrée.»

Le même jour, les résidants ont pu assister à la 2e Éco-Fête de NDG, un lieu idéal pour apprendre à faire du compostage, pour s’initier au vélo en ville, découvrir des produits nettoyants écologiques et concevoir des poupées en feuilles de maïs.