Fear Factory à l’Élysée-Montmartre

Fear Factory à l’Élysée-Montmartre

Texte publié sur le site Internet de la radio Oui FM, 27 avril 2001.

Chronique Concert
Fear Factory à l’Élysée-Montmartre

Fear Factory, l’usine à riffs, a pris d’assaut Paris le jeudi 19 avril 2001. La première salve avait été tirée par Kill II This. Ces Anglais chevelus ont prouvé qu’on pouvait venir d’outre-Manche et jouer autre chose que de la britpop mièvre, à savoir une musique trash proche de Machine Head. Les quatre de Fear Factory ont, quant à eux, joué un set carré au son irréprochable, quasi clinique, avec une bonne partie des titres de leur nouvel album (Digimortal, Linchpin…), sans oublier les classiques: Demanufacture et sa batterie mtronome, le swinguant Edgecrusher, l’atmosphérique Resurrection ou bien la viellerie Martyr. La machine tourne très bien, grâce à une section rythmique impresssionnante soutenue par l’homme aux machines, planqué dans l’ombre, un guitariste énorme qui doit raffoler du cocktail pizza-soda et par Burton C Bell, diablotin tatoué à la chevelure bleue qui alterne avec brio vociférations démoniaques et chant mélodique (si si) fort planant. Une heure trente de musiquede sauvageons. Sans rappel. Les parois de l’Élysée-Montmarte en tremblent encore.