Les Têtes Raides à la Cigale

Les Têtes Raides à la Cigale

Texte publié sur le site Internet de la radio Oui FM, 16 mars 2001.

Chronique Concert
Les Têtes Raides à la Cigale

C’est une Cigale calme et assise qui a accueilli la troupe des Têtes Raides, une demi-douzaine de multi-instrumentistes tout de noir vêtus.
Jonglant avec leurs instruments tout comme Christian Olivier, le chanteur, avec les mots, ils ont livré un show orchestré comme une pièce de théâtre où le jeu de lumières met en scène les artistes, les faisant passer du rôle de musicien à celui de figurant.
Avares en paroles (quelques mercis égrenés ça et là), ils ont joué la quasi-totalité de leur nouvel album, Gratte-Poil, des interludes fantaisistes Bibliothèques I, II et III au très Georges Brassens Je Chante, sans oublier Le Chapeau et son hygiaphone.
Ne comptant plus les rappels, ils se sont même offert le luxe de convier le rocailleux Arthur H sur Dans la gueule, de pousser la chansonnette avec Jean Corti, musicien-accordéoniste de Brel, et de conclure par leur classique Ginette, Gino, couronnant dix ans de carrière. Rendez-vous pour un KO debout au Palais des sports, le 17 mars.