Marcel et son orchestre: « Si t’en reveux, y’en re n’a »

Marcel et son orchestre: « Si t’en reveux, y’en re n’a »

Texte publié sur le site Internet de la radio Oui FM, 4 mai 2001.

Chronique Album
Marcel et son orchestre: « Si t’en reveux, y’en re n’a »

Après une véritable tournée marathon dans tout l’hexagone, Marcel et son orchestre reviennent avec un troisième album très attendu. Ce groupe de Boulogne-sur-Mer a toujours joué la carte de la dérision en se travestissant sur scène et en chantant des chansons kitsch. Rien de très novateur sur cet album mais attendait-on vraiment du changement? On y retrouve le cocktail qui fait les bons disques, avec des chanssons émouvantes comme Tout l’temps t’aimer toujours qui fera verser sa larme à votre voisin qui bichonne sa R5 GT turbo le dimanche en jogging. On retrouve également l’engagement citoyen de Marcel sur Ram-dam réclame et sa critique de la surconsommation et un brin de folklore nordique (si vous comprenez les paroles de 62 méfie te!, arrêtez tout de suite de boire du Picon bière!) On passera par contre assez vite sur Les Neurones à crêtes et Ma soeur, chansons punk peu originales. Si t’en reveux, y’en ren’a!, c’est toujours plus de Marcel même si c’est sur scène qu’il est le plus performant.