Y’a des jours où…

Y’a des jours où…

Texte publié dans le journal de la Simulation du Parlement européen Canada – Québec – Europe (SPECQUE), PerSPECQUEtives, volume 11, 28 août 2008, page 6

Version pdf

Chronique Humeur
Y’a des jours où…

Avertissement: ceci est une chronique humeur…

Y’a des jours où… On a beau se faire ovationner en plénière par des eurodéputés, y’a des jours où on n’a pas envie…

D’observer, d’écouter, de questionner, d’écrire. Alors on n’observe pas, on n’écoute pas, on ne questionne pas et on n’écrit pas. Enfin si, on doit écrire cette chronique.

Le journalisme politique consiste à couvrir les travaux parlementaires. Des tonnes d’idéologie couchées sur papier, bien rangées en règlements, lois, etc. Paraît-il que sous toutes ces feuilles, on y retrouve la société et son fonctionnement.

Les politiciens aiment les procédures. Amendements, résolutions, directives, rapports, communications. Et derrière tous ces mots, se cache la vie des commerçants, des étudiants, des employés.

Les parlements sont remplis d’hommes et de femmes remplis de fonctions. Attachés politiques, adjoints, conseillers. Au milieu de tous ces vestons-cravates et tailleurs, on pense à vous, à vos parents, à vos enfants.

Mais c’est ainsi que fonctionne le Parlement. Et pour faire du journalisme politique, il faut être capable de voir la vie qui y grouille.

Et c’est tout un métier.