La famille au centre et la dignité pour tous

La famille au centre et la dignité pour tous

Texte publié dans le journal de la Simulation du Parlement européen Canada – Québec – Europe (SPECQUE), PerSPECQUEtives, volume 11, 25 août 2008, page 3

Version pdf

Démocratie chrétienne
La famille au centre et  la dignité pour tous

La Démocratie chrétienne (DC), dont Jean Monnet, le «père de l’Europe», a fait partie, continuera à bâtir une Europe des valeurs.

Pour leur chef, Sibylle Stossberg, il s’agit de «garantir une vie digne, (…) sans pauvreté, en liberté et en sécurité pour que chaque citoyen puisse éclore: travailler, s’engager pour la société, se reposer, fonder une famille».

Une importance particulière sera apportée à une Europe sans pauvreté. «Même dans les pays comme la France ou l’Allemagne, qui sont riches, il y a de la pauvreté, ce qui est honteux. Des mesures politiques pourraient améliorer la situation», pense cette étudiante allemande. Et la DC mise sur une politique familiale forte, négligée dans le Rapport, selon sa ligne de parti.

Sibylle Stossberg souhaite favoriser les liens avec la Russie. L’arrivée de Dmitri Medvedev à la présidence prouverait un «nouveau potentiel du changement de la part du gouvernement russe». Elle espère une ouverture à l’investissement européen dans le secteur énergétique. Car 40% des importations européennes de gaz proviennent du monopole gazier russe Gazprom.

Bien que la DC soit pour la protection des non-fumeurs, le parti s’oppose à une «dictature contre les fumeurs», tant qu’ils n’exposent qu’eux-mêmes à la fumée. D’où le souhait des centristes d’augmenter la liste des lieux d’exception cités dans la Directive.

Quant au statut de la Société européenne, ce serait, selon eux, idéal pour la croissance économique et la création d’emplois additionnels.

Mais s’allieront-ils avec un autre parti pour faire avancer leurs idées? «Ce serait difficile (…) avec la GU ou l’EDN, répond leur chef. Mais qui sait ce qui va se passer.»