Ma gang de malades…

Ma gang de malades…

Texte publié dans le journal de la Simulation du Parlement européen Canada – Québec – Europe (SPECQUE), PerSPECQUEtives, volume 11, 25 août 2008, page 6

Version pdf

Chronique Humeur
Ma gang de malades…

Travail: version moderne d’un instrument de torture de la Rome antique. Sommeil: activité vitale et saine pour le corps et l’esprit. Les Specquois feront une orgie du premier. Et une diète du second. L’être humain est si difficilement saisissable…

Certains ont déjà commencé leur régime. Organisateurs, qu’ils soient experts en logistique, maîtres ès communications ou bien érudits en règlement européen. Et nous, journalistes, pour vous servir. Et pourtant. Temps radieux après un été pluvieux. Une vieille capitale qui offre un menu à volonté d’activités culturelles. Fanfare, marathon et spectacle son et lumière. Et un vécu qui fait le bonheur des amateurs d’architecture.

Mais non. Rien de tout cela ne vous intéresse. Vous préférez porter des tenues distinguées tout en discutant actes communautaires. Oublier les soirées festives et la grasse matinée pour manigancer des stratagèmes politiques et préparer des propositions de résolution. Je ne vous comprends pas.

Mais bon. Il faut bien suivre le mouvement. Samedi, jusqu’à tard dans la nuit, nous avons suivi la discipline specquoise : beaucoup de travail, peu de sommeil. Résultat: une première édition du PerSPECQUEtives avec son lot de coquilles et d’ajustements. Vous l’avez un peu cherché, non? Et puis, aujourd’hui, on vous a vu arriver. Au compte-gouttes. Nous avions le sourire en coin en voyant les nouveaux. En sachant ce qui vous attend. Nuits blanches et pages noircies d’arguments. Mais vous aimez ça alors…