Elektroklak

Elektroklak

Le Carnaval Sauvage de Bruxelles est une déambulation urbaine, costumée et masquée, sur les pavés instables de la capitale belge, un samedi proche de l’équinoxe du printemps. La 5e édition a eu lieu le samedi 18 mars 2017.

Pour l’occasion, la troupe Elektroklak s’est formée. Ses mots d’ordre: être satellitaire et électro-acoustico-noisy. Quatre entités sonores ont gravité autour des participantEs et injecté leurs couches musicales dans le paysage urbain sonore déjà bien chargé de la ville. On a pu y entendre du larsenophone, du space invader synth, des micros-contacts sur du métal, des cordes ou des lamelles, et des intonations vocales.

Mais, avant cela, il a fallu se brûler les doigts pour souder des composants sur des circuits imprimés, se gratter la tête pour comprendre comment s’amplifier convenablement, glaner dans la rue des hauts-parleurs et autres matos pour les instruments ou les costumes, se muscler les épaules pour être capable de porter tout le bazar, rire beaucoup et douter tout autant.

Un merci au collectif Kastar pour leur espace de travail, leurs outils, leur bonne humeur et leur aide à la construction du porte-instrument. Un merci aussi à David Erik Nelson et ses deux livres pour l’inspiration.

Écouter un extrait pré-carnaval (space invader synth et larsenophone, puis lamelle sur métal et capsules de bière avec micro-contact et préamp):

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Regarder des extraits du carnaval:

  • Tour d’horizon:

  • Sur la dalle:

  • Zoom:

  • Pieds:

 

Merci à Leslie Doumerc pour les vidéos. Quant aux photos, elles ont été glanées à droite à gauche.