Québec aidera à décontaminer les sols

Québec aidera à décontaminer les sols

Texte publié dans le journal local Les Actualités Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce, édition du 14 avril 2010, page 7.

Version pdf

Secteur Namur-Jean-Talon
Québec aidera à décontaminer les sols

Au milieu des hausses de taxes et de la nouvelle contribution santé, le budget du Québec annonce la prolongation d’un programme de subvention sur la décontamination des sols. Un investissement qui profitera directement au développement du secteur Namur-Jean-Talon.

Le budget 2010 du Québec propose de prolonger le programme ClimatSol jusqu’en 2015. Cette aide, mise en place il y a 3 ans par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, permet aux municipalités de restaurer des terrains contaminés. Elle intègre aussi des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’efficacité énergétique des bâtiments.

Une enveloppe budgétaire de 25 millions de dollars était disponible pour Montréal jusqu’au 31 mars dernier. À cette date, la Ville disposait encore d’un montant de 13 millions de dollars. Montréal pourra donc continuer à utiliser cette somme pendant cinq ans. De plus, Québec injecte dans ce programme deux millions de dollars supplémentaires par année pour toutes les municipalités.

«Dans un contexte d’équilibre budgétaire, on craignait de perdre cette somme», a expliqué le maire Gérald Tremblay lors du dépôt du budget. «Si on veut réellement accélérer la réalisation de projets structurants, qui vont générer de la richesse à Montréal, il faut des fonds additionnels pour la décontamination. Les financiers ne prêteront pas d’argent aux promoteurs immobiliers si les terrains sont pollués, d’autant plus qu’ils demandent des certificats de conformité environnementaux.»

Dans le budget, il est indiqué clairement que ces sommes additionnelles serviront à Montréal pour quatre secteurs en particulier, dont celui de Namur-Jean-Talon. L’arrondissement de CDN-NDG souhaite revitaliser ce quartier. Le plan de développement a été reçu favorablement par l’Office de consultation publique de Montréal. Et plusieurs promoteurs immobiliers offriront d’ici quelques années plus de 3 000 logements.

Pour l’instant, la direction de l’urbanisme de l’arrondissement n’a pas encore reçu, de la ville centre, les détails sur la prolongation du programme et les sommes allouées spécifiquement pour le secteur Namur-Jean-Talon.

Pour être admissibles au programme ClimatSol, les demandeurs doivent respecter certains critères. Les bâtiments résidentiels construits ne doivent pas dépasser huit étages et les projets doivent contenir un parc ou des jardins. De plus, les immeubles devront inclure des technologies vertes afin de réduire la consommation d’énergie. La subvention peut atteindre la moitié des sommes investies pour décontaminer les sols, soit un maximum d’un million de dollars.