En direct des postes de quartier

En direct des postes de quartier

Texte publié dans le journal local Les Actualités Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce, édition du 14 avril 2010, page 14.

Version pdf

En direct des postes de quartier (PDQ 11 et 26)

Une visite impromptue
Un résident de la rue Belmore dormait paisiblement à l’étage de sa maison, le 6 avril. Vers minuit 30, le jeune homme de 18 ans a été réveillé par des bruits de conversations. Il est sorti de son lit et a jeté un oeil par la fenêtre. En regardant au sol, il a aperçu deux hommes qui tentaient d’entrer chez lui par sa porte-patio, manifestement ouverte, à l’arrière de sa maison. Le résidant a ensuite crié en direction des deux suspects venus à l’improviste. Il n’a fallu guère plus pour que les intrus fuient par l’arrière. L’incident s’est passé très vite et le citoyen a dû tenter d’identifier rapidement les suspects. L’un d’entre eux portait des bottes de travail noir ainsi qu’un pantalon de la même couleur. La victime a ensuite fait le tour de son domicile pour vérifier qu’aucun objet n’avait été déplacé ou volé. Un petit conseil à tous : pensez à verrouiller toutes les portes de votre domicile le soir!

Détournement d’attention
Un couple de suspects a usé d’une technique consistant à détourner l’attention pour voler des produits dans un magasin. Le propriétaire s’en est rendu compte deux semaines après les événements, lorsqu’il a visionné les images vidéo de sa caméra de sécurité. L’incident s’est déroulé dans un commerce Bell Mobilité de l’arrondissement, le 18 mars. Le marchand allait fermer sa boutique, à 5 h 30 de l’après-midi. C’est à ce moment précis qu’un couple, d’origine méditerranéenne et âgé d’environ trente ans, est entré. L’homme, aux yeux et cheveux noirs, mesure environ 5 pieds 10 et portait des vêtements malpropres. Il s’est mis à discuter avec le propriétaire en français, mais avec un accent prononcé. Il lui a posé des questions sur les téléphones et les différents forfaits offerts. Pendant ce temps, sa complice, qui portait un voile et tenait un gros sac à main en cuir, faisait le tour du magasin. Après 10 minutes de discussion, le couple est reparti. C’est en visionnant les vidéos que le propriétaire du magasin s’est rendu compte que la femme avait volé plusieurs téléphones cellulaires et des accessoires. Le montant du vol s’élèverait au total à plusieurs centaines de dollars.

Un constat amiable qui tourne mal
Vers 7 h 30, le soir du 1er avril, un automobiliste dans la soixantaine a fait un arrêt au coin du boulevard Décarie et du chemin de la Côte-Saint-Luc pour laisser traverser un piéton. Le conducteur de la voiture qui le suivait a embouti son véhicule. La victime est sortie discuter avec les deux jeunes de 20 ans assis dans l’autre voiture. Le jeune conducteur a hésité à remplir le constat amiable et disait qu’il souhaitait plutôt un règlement en argent. À la fin, ils ont pu malgré tout échanger leurs informations. Peu de temps après, un peu plus à l’ouest sur le chemin de la Côte-Saint-Luc, le sexagénaire s’est approché en voiture de l’auto des deux jeunes. Pour une raison peu claire, il leur a demandé d’allumer les phares de leur véhicule. Le jeune passager est sorti de l’auto et a dit, en anglais : «Ne touche pas à mon frère.» Il a ensuite frappé l’homme, qui est tombé par terre. Les deux suspects ont ensuite pris la fuite en voiture. Celui qui a assené un coup à la victime mesure environ 6 pieds 2 et pèse plus de 200 livres. Il a une moustache et portait un pantalon foncé ainsi qu’une veste sport beige.